LES 12 FENÊTRES DE PERCEPTION DES PLANTES
Richard Katz et Patricia Kaminski
Flower Essence Society

La thérapie des élixirs floraux implique la guérison de l'âme humaine par l'usage de substances dynamisées, fabriquées à partir de fleurs. Les élixirs floraux ont l'unique habileté de s'adresser aux déséquilibres d'ordre mental et émotionnel  de l'âme, et sont généralement décrits et sélectionnés en rapport avec ces qualités subtiles.

Bien que les élixirs floraux aient des qualités trans-physiques, nous pouvons connaître et apprécier ces aspects subtils de la guérison en entraînant nos sens et notre pensée lorsque nous regardons les plantes. 

En affinant consciemment nos perceptions, nous traversons les frontières du monde physique des plantes et pénétrons dans les dimensions supérieures de la vie des plantes, ce qui forme la base de la thérapie par les élixirs floraux. La capacité d'aiguiser notre perception  crée une réceptivité à l'intérieur de l'âme, un champ d'éveil pour rencontrer et être guéri par l'élixir des plantes que nous utilisons pour nous ou que nous choisissons pour les autres.

      Dans nos recherches à la "Flower Essence Society", nous avons identifié 12 fenêtres majeures de perception de la qualité des plantes. Chacune de ces fenêtres  conduit à différentes perspectives d'informations au sujet d'une plante, bien que la sagesse que nous recherchons soit plus grande qu'un agrégat de spécifications de ces différentes perspectives. Nous devons revoir et revisionner ces différentes compréhensions   comme une totalité vivante, de façon à apprécier l'essence de toute plante.

        Les 12 fenêtres ne sont pas des divisions mutuellement exclusives. Elles opèrent plutôt à l'intérieur d'un kaléidoscope, chaque perspective étant unique, avec des couleurs changeantes, des structures qui se chevauchent et se construisent les unes avec les autres pour chaque plante particulière. Certaines fenêtres seront plus signifiantes pendant que d'autres livreront comparativement peu d'informations. Cependant, c'est seulement en considérant systématiquement une plante d'une multitude de perspectives que nous pouvons espérer gagner une impression réelle, une vraie compréhension de ses caractéristiques subtiles.

 

Survol

      

 1. FORME ET GESTE

        Ces qualités deviennent spécialement perceptibles lorsque nous essayons d'en faire un croquis. Si nous dessinons soigneusement  chaque partie de la plante (ce qui peut être une expérience ennuyante et frustrante), avec une attention minutieuse, vient un moment de grâce où nous voyons le geste essentiel de la plante. Par exemple la façon dont le Pin s'élève en forme de cône, ce qui se reflète non seulement dans la forme de l'arbre, mais aussi dans la façon dont les amas d'aiguilles s'organisent et dans la formation de chaque pomme de Pin . Lorsque nous saisissons la signature de la plante, notre dessin devient fluide et vivant parce que nous avons pénétré l'espace psychique de la plante, et que nous communions avec.

        Il y a d'innombrables formes et gestes que nous pouvons rencontrer dans chaque partie de la plante de la racine à la tige, feuille, fleur et fruit. Nous commençons avec des distinctions rudimentaires qui s'enrichissent à mesure que nous prêtons attention à nos perceptions. Il est particulièrement valable de considérer les 3 formes essentielles estimées importantes par les alchimistes médiévaux. Ces 3 formes résument la capacité de la plante à bâtir un pont entre le soleil et la terre, entre le cosmique l'animiste et le terrestre.

            a. Étoile - Ces formes irradient vers l'extérieur, avec une symétrie et une géométrie bien définie. En tant que totalité, c'est une orientation cosmique. Généralement, la forme d'étoile, chez les fleurs‚ élève la conscience, y conférant lumière, harmonie et synthèse. La plupart des formes d'étoile rejoignent l'aspect spirituel et mental de la vie de l'âme.

            b. Coupes - Ces formes ont des courbes douces et créent des espaces intérieurs ou des calices à l'intérieur de la fleur. Pendant que le geste essentiel est ascendant, c'est comme si elles s'emparaient de la lumière, créant un contenant pour les expériences de l'âme. La forme de coupe chez les fleurs guérit les problèmes de base de l'âme et accroît son potentiel à se connaître elle même. Elles évoquent l'éveil sensible aux qualités intérieures de la vie de l'âme, comme les sentiments d'amour et de compassion ressentis par le coeur.

            c. Cloches - Ces formes sont plus contractées et pointent vers le terre. Beaucoup d'élixirs floraux fabriqués avec ces fleurs s'adressent à des questions de l'âme reliés directement aux organes du corps, ou émotions primaires qui sont emmagasinées dans les structures cellulaires du corps. Beaucoup des fleurs en forme de cloche sont cathartiques, stimulantes ou incarnantes. Elles aident l'âme à incorporer la dimension physique de la vie avec plus de conscience.

        Il y a beaucoup de variations à ces 3 formes de base, de même que plusieurs autres façons d'observer la forme et le geste. Cette première fenêtre de perception est fondamentale et toutes les autres lui sont reliées. Notre travail intuitif nous permet ultimement de percevoir le caractère de la plante, sa personnalité, la façon dont les forces formatrices   éthériques créent l'identité unique.

 

2. ORIENTATION DANS L'ESPACE ET LES RELATIONS GÉOMÉTRIQUES

        Un aspect important de la formation du geste de la plante est son orientation dans l'espace. Par exemple le geste vertical du Tournesol et de la Molène communique des qualités individualisantes. Les plantes qui croissent sur un axe horizontal, comme celles qui se répandent en largeur sur la terre ou celles qui croissent comme des vignes ont souvent des qualités de guérison reliées à la dimension sociale, la façon dont  je m'approche des autres, comme la Vigne et le Pois de senteur. Les petites plantes qui ne croissent pas en hauteur mais qui embrassent la terre comme la Violette réfère à l'humilité, ou à l'absorption de l'identité individuelle dans un collectif plus large. Un autre aspect de la relation spatiale est l'orientation géométrique de la plante particulièrement de la fleur. Par exemple, la forme de la famille des rosacées est l'étoile à 5 pointes, signature d'incarnation, alors que la famille des liliacées est l'étoile à 6 pointes, signature d'harmonie cosmique.

 

3. FAMILLE BOTANIQUE

      Dès que nous avons maîtrisé les perceptions de bases appartenant à la forme et à l'orientation dans l'espace, le système botanique de classification des plantes devient une méthode plus précise pour l'étude de la morphologie. L'arrangement hiérarchique des plantes en ordre, famille, genre et espèces est plus qu'un système commode de nomenclature. Il est basé en principe et en pratique sur la forme de la plante.  Le système reproductif avec ses fleurs, fruits et graines, est déterminant de la classification botanique. D'autres considérations comme la forme des feuilles, l'arrangement sur la tige, et les habitudes de croissance sont aussi prises en compte. Pendant que la majorité des botanistes ignorent les forces éthériques formatrices, nous pouvons quand même gagner beaucoup de l'observation détaillée et précise des formes végétales.

        C'est alors notre tâche d'étendre la richesse de ces perceptions à travers l'imagination, l'inspiration et ultimement l'intuition.

        Nous estimons à la "Flower Essence Society" que connaître la famille botanique est une clef importante pour comprendre la qualité d'un élixir floral. Dans ce travail,  toutes les fenêtres de perception des plantes sont à considérer. La fenêtre botanique nous donne un outil organisationnel pour connaître la relation avec les autres plantes. Les familles sont des groupements suffisamment larges pour           que nous puissions étudier différents exemples à l'intérieur de chaque famille et noter les thèmes communs et les variations.

        Par exemple à l'intérieur des Liliacées, nous retrouvons des plantes à bulbes aqueux, peu de racines, des feuilles linéaires simples, des fleurs en forme d'étoiles, à géométrie de 3 et 6. Ces plantes évoquent l'eau en tant que matrice originelle de la vie, et une harmonie cosmique qui commence seulement à s'incarner, même s'il y a beaucoup de variations à l'intérieur de cette famille. Le Lis tigré, ardemment coloré d'orange avec des points foncés, regarde vers le bas avec des pétales recourbées. Il a un geste beaucoup plus actif et terrestre que le lis Mariposa avec sa fleur blanc-crème en forme de bol qui voltige au-dessus de la terre comme le papillon en l'honneur de qui on l'a nommé.

        A côté des relations dans une même famille, nous pouvons aussi examiner les espèces apparentées dans un genre donné, spécialement quand plusieurs espèces sont utilisés en élixir floral. Par exemple Calochortus tolmiei "Star tulip" (blanc pourpre) Calochortus monophyllus"Yellow Star Tulip" (jaune), Calochortus albus "Fairy Lantern" (blanc), et Calochortus leichtlinii "Mariposa Lily" (blanc/centre jaune/points pourpre) sont toutes des espèces du genre Calochortus et font référence aux différents aspects de la réceptivité de l'âme. Le genre Mimulus est une variation sur le thème des forces de vie primaires et des batailles de l'âme avec la peur et la répression de la peur.

 

4. ORIENTATION DANS LE TEMPS

Cycles quotidiens et saisonniers

        Les plantes ne sont pas des êtres statiques; elles doivent être observées dans le temps à travers leurs cycles pour que leur nature se révèle. Nous pouvons nous demander pourquoi une Gloire du Matin s'ouvre tôt et se ferme à mesure que le jour progresse, alors que le Pavot de Californie est fermé le matin et se déploie dans toute sa gloire au soleil de midi. Pourquoi l'Onagre du soir répond à la lumière de la Lune tout comme la Nicotiana exhale son odeur la nuit. A côté du rythme diurne, nous pouvons aussi examiner le rythme saisonnier annuel. C'est dans la nature du Pissenlit de fleurir au printemps pendant que les Chrysanthèmes retiennent leurs fleurs jusqu'à la fin de l'été ou début de l'automne. Qu'est-ce que ça révèle des qualités d'âme de ces plantes?

        De plus, il y a le cycle de vie de la plante elle-même. Les annuelles vivent pendant une partie de l'année qui est favorable à leur croissance et leur force de vie s'emmagasine dans la graine jusqu'à ce que réapparaissent les conditions favorables . Nous pouvons aussi considérer les conifères qui sont moins sujet aux rythmes saisonniers que les arbres à feuilles. Quel message nous envoie le Pin dans un paysage hivernal en contraste avec les chatons du Saule qui éclatent dans le temps de Pâques?

 

5. RELATION A L'ENVIRONNEMENT

        La place qu'une plante choisit pour croître révèle beaucoup sur les qualités de la plante. Les plantes sauvages croissent où elles trouvent les conditions qui vont supporter et répondre à leur nature essentielle. Nous trouvons l'Artemisia tridentata "Sagebrush" dans la simplicité stérile du désert. C'est une plante nettoyante et purifiante. Nous trouvons le Penstemon davidsonnii   dans les arides régions alpines au dessus de la ligne des arbres. C'est un élixir pour gagner la force intérieure dans l'adversité.

        Lorsque nous travaillons avec les plantes cultivées, il est important de considérer l'origine de ces plantes sur la terre. Par exemple, la Lavande et le Romarin fleurissent dans les étés méditerranéens chauds et secs, et nous parlent ainsi de leur affinité pour la lumière et la chaleur.

 

6. RELATION AUX 4 ÉLÉMENTS ET AUX 4 ÉTHERS

        Les plantes ne vivent pas uniquement dans un environnement physique mais aussi dans un environnement de forces élémentales et éthériques. Les éléments tels que développés par les grecs ne sont pas les molécules constructrices du tableau périodique de la chimie moderne. Ce sont plutôt des qualités archétypales de la substance. La terre est solide, l'eau fluide, l'air expansive et le feu transformatif.

        Fréquemment deux éléments prédominent dans une plante, exprimant une polarité pendant que les 2 autres sont moins apparents. Par exemple la Carotte sauvage a un très fort geste terrestre dans ses racines et une qualité aérienne dans ses feuilles finement divisées et ses fleurs. En élixir floral, elle travaille sur l'intégration des 2ième et 6ième chakras, harmonisant vie sexuelle et vie psychique.

        L'Aloe Vera par contraste a une forte relation au feu dans son environnement chaud et sec, et à l'eau par le gel aqueux de ses feuilles. Ces feuilles sont connues comme un remède des brûlures, et l'élixir floral est régénérant lorsque nous sommes épuisés.

 

7. RELATIONS AUX AUTRES RÈGNES DE LA NATURE

        Le règne végétal coexiste avec les 3 autres règnes de la Nature, le minéral, l'animal et l'humain. La qualité de la relation d'une espèce à un ou plusieurs de ces règnes est une expression importante de son caractère inhérent. Par exemple la "Glassy Hyacinthe" a une relation spéciale au règne minéral, en cela qu'elle croît uniquement sur la mince couverture sombre de la roche volcanique. Son élixir est corrélé avec les hauts et les bas de l'âme et ses transformations profondes.

        Beaucoup de plantes ont une relation spéciale au règne animal à travers la pollinisation par les insectes et les oiseaux. Par exemple, l'Asclépiade est pollénisé par le papillon Monarque, avec lequel elle a une relation symbiotique. Le papillon par son contact avec les alcaloïdes de sa sève  devient toxique pour ses prédateurs. L'élixir floral de l'Asclépiade aide l'âme à se sortir d'un état de passivité et de dormance (comme la chrysalide) et à voler de ses propres ailes. La Darlingtonia californica "California Pitcher plant" a une relation inusitée avec les insectes. Elle les digère. L'élixir floral de cette plante carnivore aide notre astralité à prendre pied dans l'univers physique à travers la digestion.

        Les humains ont eu un impact sur presque tout le règne végétal et nous avons exploité les plantes pour tous nos besoins tout au long de l'histoire humaine. Cependant certaines plantes ont développé une relation créatrice avec le règne humain et cette histoire nous fait comprendre leur propriété. Par exemple le maïs pendant plusieurs millénaires s'est développé en tant que plante sacrée des Amérindiens d'Amérique. Ses origines se perdent dans l'antiquité. Ce que le maïs est devenu est dû à son rôle dans la culture amérindienne qui nous rappèle que la Terre sacrée est source de nourriture. C'est pour cette raison qu’on utilise l'élixir floral de maïs lorsqu'on se sent désorienté par la vie urbaine.

 

8. COULEUR

        Quel est le langage de la couleur chez les plantes? L'éventail de  couleur se déploie à la floraison lorsque les forces cosmiques astrales pénètrent brièvement la plante. Certaines plantes ont des caractéristiques de couleurs inusitées comme le Dicentra Coeur de Marie avec sa couleur rouge qui pénètre jusque dans la racine, tige et feuille, ou Castilleja miniata "l'Indian Paintbrush" avec ses bractées rouge feu. Des variations subtiles de couleurs se retrouvent dans l'écorce et la tige de la plante; même le vert du monde végétal s'exprime différemment du doux vert argent‚ de l'Artemisia tridentata et Artemisia douglasiana au subtil vert gris de l'Olea europaea "Olivier", au vert pénombre des conifères ou le brillant vert émeraude des annuelles.

        Le langage des couleurs nous apprend beaucoup sur les qualités de l'âme de la plante. Par exemple pourquoi les plantes à fleur jaunes comme le Cytisus scoparius "Genêt" la Sinapis arvensis "Moutarde et l'Hypericum perforatum "Millepertuis " font référence aux états dépressifs de la conscience. Pouvons nous comprendre la nature du jaune, ses qualités d'expansion et sa capacité à couper la noirceur?

        D'un autre côté‚ nous pouvons noter les qualités vitalisantes et énergisantes du rouge et de l'orange desTropaeolum majus Capucines , du Zinnia elegans Zinnia, ou de Castilleja miniata"l'Indian Paintbrush".

 

9. ODEURS, TEXTURES , GOÛT

        Toutes les expériences sensorielles sont des chemins importants pour connaître les plantes. Les 3 sens d'une importance particulière sont l'odorat, le toucher et le goût. Quelle impression reçoit l'âme d'un lis avec ses odeurs sucrées et envahissantes? Comment cela contraste t'il avec les fières odeurs piquantes des Labiées: Lavande, Romarin, Thym, Sauge? Et à propos de l'odeur éthérée et délicate de la rose sauvage ou de la fleur de Cerisier? Pouvons nous suivre ce qui se passe dans notre âme lorsque nous expérimentons ces différents arômes? Comment certaines odeurs nous transportent hors de nous et d'autres nous font se réintégrer? Et pourquoi certaines plantes ne dégagent-elles aucune odeur ou très peu?

        La texture des plantes est importante : considérons les piquants des chardons, ou les rosiers avec leurs épines qui lacèrent la peau, par opposition à la douceur soyeuse du lis Mariposa qui ne demande qu'à être touché. La texture rugueuse de la Bourrache, la tige rigide de l'Achillée, la douce écorce du Manzanita, la texture spongieuse du Lotus, la sève exsudant de l'Asclépiade, tout cela nous apprend quelque chose de leurs qualités essentielles.

        En autant qu'il est sécuritaire de le faire, les plantes que l'on peut goûter nous apportent de nouvelles révélations à propos de leurs qualités. Le goût épicé de la Capucine nous surprend en contraste avec l'apparence humide et fraîche de ses feuilles. Le goût sucré‚ de la fleur de Manzanita est inattendu d'une plante aussi basanée et dense. Les fleurs de Calendula ont un mystérieux goût de vie et de mort simultanés. Et les feuilles de menthe nous laisse une sensation de chaud froid sur la langue.

 

10.CONSTITUANTS CHIMIQUES ET PROCESSUS

        La science contemporaine est équipée pour analyser la composition chimique des substances incluant les plantes. Ce que l'on oublie cependant c'est que les substances sont aussi des représentations de processus et de qualités énergétiques. (Voir le Cours aux agriculteurs de Rudolf Steiner pour une discussion sur les substances chimiques.) Par exemple, la silice SiO2 indique un processus de lumière et clarté‚ comme le cristal de quartz. Nous le voyons dans les fins poils de la Bourrache, dans les aiguilles du Pin ou d'autres conifères. Pouvons-nous voir comment la présence de silice reflète une relation spéciale à la lumière?

        L'Azote qui se retrouve spécialement dans les légumineuses comme le Genêt, le Pois de senteur ou le Trèfle rouge démontre une sensibilité à l'environnement. De forts alcaloïdes démontrent une pénétration de l'élément astral dans la plante, ce qui peut être toxique pour le corps physique et stimulant pour le corps astral. Par exemple nous voyons dans les élixirs de la famille des Renonculacées comme les Boutons d'or, Pied d'Alouette, Ancolie, Aconit qu'ils  éveillent les forces psychiques de l'âme.

        Le potassium donne de la force à la structure des plantes particulièrement dans la tige. Nous voyons ces qualités dans les fleurs des Composées comme l'Achillée, et l'Échinacée. L'intégrité structurelle des plantes est un indice de l'habileté des élixirs floraux à donner force et intégrité à la personnalité.

 

11.USAGE MÉDICINAL

        Tout comme les constituants chimiques des plantes sont des indices des forces et des processus qui les traversent; nous pouvons aussi apprendre par leur propriétés médicinales sur le corps physique quelque chose de leurs effets subtils sur l'âme. Nous pouvons dire que les élixirs floraux aptes à soigner l'âme sont  un octave plus haut que les plantes médicinales aptes à soigner le corps physique.

        Par exemple, l'Aneth est utilisée comme herbe culinaire et herbe médicinale contre les flatulences, une condition résultant d'une mauvaise assimilation de la nourriture. L'élixir floral d'Aneth s'adresse à la stimulation excessive de la psyché, et à l'incapacité d'assimiler les impressions des sens qui devraient être la nourriture de l'âme.

        L'écorce de Saule est la source d'acide salicylique, le précurseur de l'aspirine et un remède reconnu pour les douleurs arthritiques et les joints rigides. L'élixir de Saule du Dr Bach est pour la rigidité de l'âme s'exprimant par le ressentiment et l'amertume. Il apporte de la flexibilité et la capacité de pardonner et de laisser aller.

 

12. TRADITION, CROYANCE POPULAIRE, MYTHES ET LÉGENDES

        Au début de l'histoire humaine, la relation à la Nature était plus intime et la relation aux plantes était basée sur l'instinct. Des vestiges de cette sagesse inconsciente ont survécu dans le folklore, la mythologie, les rituels et les enseignements spirituels à propos des plantes. Comme nous cherchons à comprendre consciemment la relation entre les humains et les plantes, ces enseignements peuvent nous inspirer des informations très valables. Par exemple, l'Achillée a été nommée ainsi en l'honneur d'Achille le guerrier grec. Elle était aussi connue comme le Millefeuille des chevaliers et on la portait dans les batailles non seulement pour son habileté à arrêter le sang mais aussi pour sa protection spirituelle. Ce qui est en parallèle avec l'usage de l'élixir floral pour la protection psychique.

        L'Iris est nommé en l'honneur de la déesse grecque de l'Arc en Ciel, le pont entre ciel et terre, la rencontre de la lumière et de la noirceur. Elle inspire le royaume de l'âme et l'Iris devint l'emblème de la noblesse, la représentation du ciel sur terre. Nous utilisons l'élixir d'Iris pour réveiller la créativité de l'âme et nous ouvrir à notre muse, la voie de l'inspiration céleste.

        Le Millepertuis est associé à la Saint-Jean-Baptiste, fête suivant le solstice d'été. On plaçait l'herbe récoltée en forme de croix au-dessus des entrées des maisons comme protection spirituelle. Le nom botanique Hypericum vient du grec signifiant au-delà des esprits. Le Millepertuis était reconnu en tant qu'herbe de protection spirituelle. Et c'est aussi un de ses usages en tant qu élixir floral.